Accueil g 

Histoire

Etymologie g
Antiquité g
IXe siècle g
XIe siècle g
XIIe siècle g
XIIIe siècle g
XIVe siècle g
XVe siècle g
XVIe siècle g
XVIIe siècle g
XVIIIe siècle g
XIXe siècle g
XXe siècle g
XXIe siècle g

Culture

Associations g
Entre autres g
F-P Raynal g

Infos

Actualité g
Institutions g
Situation g
Commerces g
Hébergement g
Photothèque g


Le XXe siècle
Le 2 novembre 1907, c’est l’inauguration du premier tronçon de chemin de fer (ligne Bort-Neussargues) entre Bort-les-Orgues et Riom-ès-Montagnes, avec la station d’Antignac-Vebret (1), la ligne est ouverte à l' exploitation le 2 décembre.

Jean-François Duc (progressiste), conseiller d’arrondissement depuis 1895, est battu aux élections cantonales, le 28 juillet 1907, face au docteur Antonin Béal, médecin de Saignes, (radical-socialiste, ex-boulangiste) (1).

En 1910, après Champagnac (1880) et l’Hôpital-Ydes (1894), un bureau de poste est créé à Antignac (1).

En janvier 1918, Ernestine Garnier, du Châtelet, dont le mari était prisonnier de guerre, prend l’initiative d’une souscription parmi les familles ayant quelqu’un des leurs dans les geôles allemandes. Elle réunit 30 francs auxquels M. Breton, conseiller municipal du Châtelet, a ajouté 5 francs. Cette somme a été remise au sous-préfet pour être versée à la caisse du Comité des Prisonniers de guerre de l’arrondissement de Mauriac (4).

En février 1918, une épidémie de Croup est signalée à Antignac comme à Vebret et à Menet. L’école de la Bouboulie doit être fermée. Un jeune garçon du village de Bellot en décède à l’âge de 8 ans (4).

Jeudi 2 et vendredi 3 mai 1918, la mairie a fait la distribution des cartes de pain «on faisait la queue comme dans les grandes villes» (4) est-il indiqué dans le Réveil du Cantal.

Au cours du mois de mai 1918 Antignac est touchée par une dure sécheresse. Les 24 et 29 juin de très fortes gelées affectèrent les pommes de terre et les haricots (4).

Une épidémie de grippe sévit début septembre 1918, le Docteur Béal recommande de faire bouillir l’eau (4).

Le 29 septembre 1918, la section cantonale des pupilles de la nation s’est réunie pour désigner les membres de sa commission permanente : Gabriel-Félix Duc, maire, Jouis-Henri Duc, notaire, et Mlle Agathe Plaisance sont désignés pour Antignac (4).
photo_h_013.jpg
La gare d’Antignac-Vebret
arrivée du train vapeur
(Carte postale ancienne)
Les Maires d'Antignac au XXe siècle
DUC Gabriel Félix (1897-1919)
BRETON Jean dit Eugène (1919-1942)
CHANUT Pierre (1942-1953)
LABOUREIX Roger (1953-1983)
FAVORY Claude (1983-1990)
VAYSSIER Charles (1990-1995)
CHANET Claude (1995-2001)
photo_h_013b.jpg
Tunnel d’Agayrou
entrée du train vapeur
(Carte postale ancienne)
Population
1901 : 936 hab.
1906 : 920 hab.
1911 : 755 hab.
1921 : 676 hab.
1926 : 660 hab.
1931 : 675 hab.
1936 : 645 hab.
1946 : 608 hab.
1954 : 530 hab.
1962 : 449 hab.
1968 : 439 hab.
1975 : 361 hab.
1982 : 305 hab.
1990 : 335 hab.
1999 : 293 hab.
Notes & références bibliographiques
(1) Louis de Ribier, Saignes, la commune et le canton, 1930.
(2) Registres de délibération du Conseil municipal
(3) Régistres d’Etat civil.
(4) Le Réveil du Cantal.